Oraisons et Métamorphoses

Publié le par Metterling

Oraisons et MétamorphosesOraisons et Métamorphoses

Bonjour/Bonsoir,

Je ne sais pas encore quand est-ce que je vais publier cet article mais je me devais de l'écrire le plus tôt possible car je suis totalement retournée. Je vais donc vous présenter aujourd'hui la série Oraisons qui compte deux tomes édités seulement en intégrale chez Bragelonne et très récemment d'un spin off Métamorphoses, l'auteure de cette saga est Samantha Bailly.

Je vais donc tout d'abord replacer le contexte dans lequel j'ai lu ce livre, j'aime beaucoup le faire car chacune de mes lectures sont influencées par les différents événements de ma vie, mes lectures précédentes, mes pannes livresques, etc. Commençons donc sans plus tarder. Je lisais régulièrement les articles d'un blog intitulé imagineria (je mettrai le lien à la fin de l'article pour tous les écrivains en herbe), et j'étais tombée sur un article "coup de pouce" pour un livre appelé La langue du silence édité par Mille Saisons, qui publiait des livres de fantasy. Je ne lisais pas beaucoup à cette époque-là mais j'avais beaucoup aimé la couverture (c'était il y a tout de même cinq ou six ans). Il me faisait envie mais tant pis, je ne le lirai pas tout de suite. Chaque année, je revenais faire un tour sur ce blog riche en conseils et astuces pour refaire mon plein de motivation pour écrire, et à chaque fois je relisais ce synopsis. Un jour (début de l'été 2013) je me lance et clique sur le lien vers le site de l'éditeur : la maison d'éditions n'existe plus (et oui ma petite M pas de bol). Je faisais le deuil de mes envies quand, en me promenant dans les rayons du Cultura près de chez moi, je flâne du côté des romans de fantasy pour adulte, une couverture violette m'accroche l'oeil : Oraisons. Tiens ! Ca sonne comme le titre de mon roman, Elusion. Je commence à lire le synopsis, intriguée, et que ne fut pas ma surprise quand je lis le prénom de cette jeune fille : "Noony". Ce personnage me dit quelque chose ... Je lis attentivement, lis le nom de l'auteur, feuillette le livre et tombe sur la révélation : "le présent ouvrage a fait l'objet d'une première publication en deux volumes aux Editions Mille Saisons en 2009." Un sourire s'épanouit sur mes lèvres. Le livre d'imagineria ! Je ne me rappelle pas bien si j'étais accompagnée ou non ce jour-là, si j'avais l'argent sur moi, ou si je l'avais emprunté à ma mère, mais dans tous les cas je suis ressortie avec ce livre du magasin. 

Quelques semaines (et quelques lectures plus tard), je pars en vacances avec un livre violet de 716 pages tout de même. Je comme à le lire après d'autres livres emportés pour l'occasion, mais la panne de lecture plane au-dessus de ma tête et quand je rentre chez moi cet été-là je ne lirai plus rien pendant près de six mois (si ce n'est quelques relectures et deux ou trois mangas). Je n'avais lu que 135 pages ... Et je l'aimais ce livre pourtant. Mais impossible de me remettre à lire. Sûrement à cause des soucis que j'ai eu cette année-là, ou de mon bac qui pointait le bout de son nez. Mais je ne me remets réellement à lire qu'en février ou mars. Je découvre bouktube, et les avis qui donne envie de dévorer autant de romans que ces accros du livre. C'est en tombant sur un avis coup de coeur, à propos de Ce qui nous lie écrit par Samantha Bailly dans une vidéo de Margaud Liseuse, que je me rappelle ce livre qui dort sur une étagère toujours coupé en deux par mon marque-page, dans l'espoir de finir ma lecture. Je décide donc de me redonner une chance de replonger dans l'univers de cette auteure et vais me procurer Ce qui nous lie. Je le dévore en une après-midi. C'est décidé. Je suis fan, de ce style, fluide, direct, simple et poétique. Cependant je repousse ma lecture à après mes examens (il est gros ce livre c'est pas ma faute quand même), je fais mon deuil, je retire ce marque-page, je reprendrai à zéro. je laisse les mangas prendre beaucoup de place (dans ma bibliothèque, mais ils fleurissent mieux dans celle de ma soeur). Je me laisse dévier vers quelques romans de la blogo, puis viens ce tirage dans la book jar de Margaud. "J'ai tiré Oraisons" dit-elle toute sourire. Très bien Margaud. C'est le moment alors. Je le lirai en ce mois d'août, tout comme toi. Alors je me replonge dans cet univers, le scénario me reviens petit à petit, les détails de cette intrigue m'imprègnent et arrive cette fatidique page 136. Ca y est, je vais en découvrir plus et plus encore. Et c'est ainsi que je dévore cet intégral en une semaine. Je ne vous spoilerai pas, j'ai envie que vous découvriez tous ces personnages, et ce monde et ces secrets. Et quels secrets ! Je crois que s'il ne fallait choisir qu'un seul mot pour définir ce livre ce serait secret. Mais commençons pas le commencement. Dans le royaume d'Hélderion vit la famille Manérian, cette famille sera frappée par la mort de leur plus jeune fille Mylianne. La cadette Aileen ne supporte pas la disparition si soudaine de sa soeur que l'on dit assassinée par les clans, elle choisit le chemin de la vengeance. De son côté l'aînée Noony, bouleversée, apprenant que son père prône une guerre voulue par le gouvernement elle décide de s'y opposer, et part sur les chemins. Ca n'a l'air de rien mais ce roman m'a mise dans tous mes états, j'ai adoré tous ces personnages, si bien décrit, si bien travaillés. J'ai aimé les histoires des deux soeurs Manérian même si je l'avoue j'ai un petit faible pour Aileen. Elle a une histoire qui m'a bouleversée à chacune des pages qui lui étaient consacrées. J'ai peur de trop en dévoiler et pourtant j'aimerais en parler pendant des heures tellement les intrigues politiques sont bien ficelées. Chaque engrenage trouve sa place au fur et à mesure que les chapitres se précèdent. Samantha je t'admire, tu as su distiller les informations à merveille, les révélations au bon moment sans que cela paraisse tiré par les cheveux, on essaye de se douter de choses, mais très vite on se rend compte que l'on a fait fausse route, les personnages changent de visages au fil des mots (et je ne parle pas de métamorphoses). Si vous avez peur de vous plonger dans un univers fantastique trop riche et ne rien y comprendre : commencez par Oraisons. L'univers a beau être très riche, il est très bien pensé et surtout très bien amené à travers des petites notes au début de chaque chapitre ainsi que des chapitres interludes, qui sont emprunt d'un voile mystérieux et qui annonce secrets et révélations, retournement de situations, soulagement ou désespoir. je suis désolée pour les personnes qui auraient souhaité un avis plus construit, mais je suis à l'écrit comme dans la vrai vie : quand je suis passionnée ça se voit (en l'occurrence ça se lit). J'ai rarement lu un livre qui m'a autant redonné l'envie d'écrire. Cet univers je n'avais pas envie de le quitter mais il n'y avait pas le moindre petit mot coincé entre deux pages, dommage. Alors j'ai flâné sur le site de Samantha Bailly en quête de sa plume. Les Stagiaires ? Parfait ! Aussitôt dit aussitôt lu. Han ...

Et là ! Mais là ! Le spin off, les préquelles, la suite ! Une nouvelle aventure en Hélderion ! De nouvelles intrigues ! De nouveaux secrets ! Métamorphoses sort le 22 octobre 2014 ! C'est comme si les astres répondaient à ma soif de cet univers (peut-être même l'étoile Sonax ou Perle qui sait ?) Et me voici dans la longue attente DU livre. Je lis frénétiquement pour oublier sa sortie, pour ne pas trop être impatiente, mais plus les devantures de magasins se couvrent de citrouilles et plus mon coeur palpite. Finalement pas de roman le 22 octobre, il faudra patienter jusqu'au 19 novembre ma belle. Tant pis ! J'attendrai. Et ma détermination est sans faille. Je mets mes sous de côté, je pourrais louper deux repas d'affiler au Restaurant Universitaire pour garder mon précieux argent, car je compte bien l'acheter le jour de sa sortie, et le dévorer ! Le mercredi arrive, j'ai toute mon après-midi pour partir en quête du roman que j'attendais tant. Première boutique : "Désolée je ne sais pas ce qui se passe, on l'a reçu mais il est nul part dans mes registres, tant pis pour nous, essayez autre part." Tant pis pour vous, tant pis pour moi oui ! Mais je n'abandonnerai pas ! Je vais d'abord chercher un cadeau pour ma soeur. "Désolée on n'en a plus, revenez la semaine prochaine !" Décidément ... je ressors. Une librairie ! Je fonce à l'intérieur. "Monsieur vous auriez reçu Métamorphoses c'est de Samantha Bailly ?" L'homme tape sur son clavier : "C'est celui-là ?" J'observe Nwinver sur l'écran et j'hoche la tête, pleine d'espoir. "Désolé j'ai fait l'impasse, mais je peux le commander !" "Non merci, au revoir !" Tant pis, il y a encore un endroit. Je tourne dans les ruelles pour enfin déboucher sur la rue piétonne où grouillent des centaines de personnes. Mais tous ces gens n'ont pas ma détermination, j'avance d'un pas décidé vers la librairie. Je monte à l'étage, je sais où je vais le trouver. Je m'avance dans les rayons, demande à un vendeur qui m'oriente vers un autre rayon et je trouve une femme qui m'annonce : "J'en ai cinq exemplaire je crois." Cinq c'est plus qu'il ne m'en faut. J'attrape le roman sur l'étagère et la gratifie d'un sourire, "merci beaucoup". Ca y est je l'ai, enfin. Je renoue déjà avec l'univers, j'observe les détails de la couverture à la recherche de ce que j'en sais déjà, je passe ma main sur le dos du livre et l'ouvre. 550 pages ? Et ça tient en un seul livre ? Mais je souris encore plus, je ne quitterai pas trop tôt Hélderion, je m'en réjouis. Je suis absorbée par ma lecture et malgré les cours je le termine en une semaine. Une semaine ... Je suis à la fois heureuse de l'avoir terminé pour connaître le fin mot de l'histoire, encore tant de secrets ... Mais triste de fermer ces pages, car je dis Adieu à ces personnages, à cet univers que j'aime tant.  Là ça sera encore plus délicat de ne pas spoiler mais je vais quand même en parler un peu. Ce roman parle du passé de Sonax Jaspe. Ce personnage m'a toujours intriguée, et j'étais contente de découvrir toutes ses facettes, et je m'y suis très vite attachée. Et j'avais hâte de retrouver des personnages comme ... Ah ... dois-je dire leur noms ? Je vais les écrire en tout petit et en blanc, comme ça seul les spoil-proof s'amuseront à le lire. J'avais donc hâte de retrouver Joscard, et Aileen aussi, et d'en apprendre un peu plus sur Nwinver, qui était liée elle aussi à son passé. J'ai adoré retrouvé toutes les intrigues politiques de la série originelle et de remonter dans le temps pour en découvrir les sources. Merci encore à Samantha pour ces livres, j'espère en lire plus sur cet univers mais je crois bien que l'aventure est terminée, tant pis ou tant mieux, en tous cas j'en garderai très longtemps un excellent souvenirs.

Vous l'aurez donc compris je vous recommande vivement cette série et cette auteure pour sa plume grandiloquente !

 

crédits à Samantha Bailly  http://www.samantha-bailly.com/    ,imagineria  http://www.imagineria.free.fr/    et Margaud Liseuse  http://la-liseuse.blogspot.fr/

Publié dans Coup de coeur

Commenter cet article